Affiche expo brigades impr

.
Le thème des Brigades Internationales est passé presque inaperçu pendant de longues années;
Au vu des faits qui se sont déroulés en août dernier dans un cimetière madrilène, il serait même dérangeant pour certains. En effet le 30 août dernier, les tombes des brigadistes au cimetière de Fuencarral ont été

Capture d’écran 2017-11-30 à 15

couvertes d'inscriptions telles que "Assassins" et de symboles nazis et antisémites; on a pu lire "Vive la légion Condor" et "Juifs assassins".
Le 19 juillet 1936, le putsh franquiste éclate alors que devaient débuter les Olympiades populaires à Barcelone; elles avaient été organisées en réponse aux jeux olympiques officiels qui devaient se dérouler la même année dans l'Allemagne hitlérienne Elles furent naturellement annulées, mais nombre d'athlètes internationaux, venus concourir, s'engagèrent auprès des Républicains.

Ce que je veux souligner, c'est que ces hommes et ces femmes de tous bords, mais anti-fascistes, étaient des citoyens ayant travail, parents, femme et enfants pour certains et qu'ils n'ont pas hésité à tout quitter et à s'engager pour défendre une cause qui était aussi la leur: la République et la Liberté

 

A.P.R.

 

Dans le cadre de l'exposition :

« Levés avant le jour, les Brigades Internationales de l'Espagne à la Résistance »

qui se tiendra du 12 au 22 décembre 2017, à la Chapelle de la Visitation, 11 rue

François Chénieux à Limoges, Henry Farreny, professeur honoraire des Universités et Président de l'Amicale des anciens guérilléros en France (AAGEF- FFI) donnera une conférence dans la salle Léo Lagrange à 20h30 le 18 décembre. Il interviendra également au Lycée Gay-Lussac à Limoges et au Lycée Paul Eluard à St Junien sur le thème :

« De la guerre d'Espagne et des Brigades Internationales à la Résistance en France »